Menu

REPLAY : RACONTER LA GUERRE

URL de Vidéo distante

RACONTER LA GUERRE

Table ronde
-
animée par Julia Le Correc
en partenariat avec le réseau lecture publique de Laval

Tenter de dire l'indicible des conflits meurtriers.

  • Émilienne Malfatto
    (Elyzad, 2020)
    Que sur toi se lamente le Tigre
     
    Émilienne Malfatto - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021
    (Elyzad, 2020)
    Que sur toi se lamente le Tigre
    oui
    Image
    Que sur toi se lamente le Tigre (Elyzad, 2020) - Émilienne Malfatto - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021

    Dans l’Irak déchiré par les combats, la narratrice a, en cachette, une relation amoureuse avec Mohammed. Celui-ci meurt sous les obus, elle est enceinte. Destin inéluctable : elle sera tuée par son frère aîné, dépositaire de l'autorité masculine depuis le décès du père. Un crime pour laver l'honneur de la famille, laquelle se plie en silence sous le poids de la tradition. Entre conte, journal intime et tragédie antique, Que sur toi se lamente le Tigre est un court roman puissant,poignant et poétique pour dire l’horreur des féminicides.

    Émilienne Malfatto est journaliste et photographe indépendante. Elle s’intéresse principalement aux questions sociales et de post-conflit, tant pour couvrir l’actualité que dans le cadre de projets personnels au long cours. Sa connaissance de l’Irak, sa culture et sa langue, ainsi que le fait d’être une femme lui permettent de documenter des régions difficiles d’accès et des aspects intimes de la société irakienne.
    Émilienne Malfatto a publié Que sur toi se lamente le Tigre (Elyzad, 2020), Prix Goncourt du premier roman, pour lequel elle est invitée au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines en 2021, Les serpents viendront pour toi (Les Arènes, 2021), Prix Albert Londres, et Le colonel ne dort pas (Sous-sol, 2022).

  • Yahia Belaskri
    (Zulma, 2018)
    Le livre d’Amray
     
    Yahia Belaskri - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021
    (Zulma, 2018)
    Le livre d’Amray
    non
    Image
    Le livre d’Amray (Zulma, 2018) - Yahia Belaskri - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021
    Amray est né avec la guerre, entre le souffle du chergui et les neiges des Hauts Plateaux. Mais bientôt son monde vacille et les amis d’enfance, Shlomo, Paco, Octavia – celle qu’il nomme ma joie – quittent le pays.Resté là comme en exil, Amray, fils de fières et nobles figures de résistance, Augustin, la Kahina ou Abd el-Kader, part lui aussi chercher plus loin ses horizons.
    Roman de toutes les premières fois, premier amour, premières folies, premiers combats, le Livre d’Amray est une charge ardente contre tous les intégrismes, un chant vibrant d’amour pour une terre qui n’est jamais nommée, une Algérie rêvée et rendue à la vie – un chant d’espoir au monde.

    Pour ce journaliste algérien installé en France depuis les émeutes de 1988, écrire est un acte de liberté. À travers de nombreux articles, essais et nouvelles, il pose un regard critique empreint d’un profond humanisme sur l’histoire de l’Algérie, de la France et des rapports conflictuels entre ces deux pays. S’il sait dépeindre la misère, la violence des guerres civiles en Algérie, il ne sombre jamais dans la fatalité tout en restant très réaliste.

    Yahia Belaskri a publié six romans : Le bus dans la ville (Vents d'ailleurs, 2008), Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut (Vents d’ailleurs, 2010), Prix Ouest-France / Etonnants Voyageurs et Prix Coup de cœur de Coup de Soleil Languedoc-Roussillon, Une longue nuit d'absence (Vents d'ailleurs, 2012), Les fils du jour (Vents d’ailleurs, 2014), Prix Beur FM TV5 Monde ET Prix Coup de cœur des Journées du Livre Européen et Méditerranéen, Le livre d’Amray (Zulma, 2018) et Le silence des dieux (Zulma, 2021), tous empreints de l’Histoire de l’Algérie, marquée par la guerre et les violences. Il a également publié des essais : Abd El-Kader : Le combat et la tolérance (Magellan et Cie, 2016), Lettre ouverte à ceux qui se sentent envahis et à ceux qui veulent tout détruire au nom de leur croyance étriquée (Le Réalgar, 2018)

    * 2011 : invité dans le cadre de la saison littéraire de Lecture en Tête pour Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut
    *
    2013 : invité dans le cadre de la "Semaine Camus", hommage au 100ème anniversaire de la naissance de l'auteur
    * 2015 : parrain du Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines
    * 2016 : parrain du Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines
    * 2017 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines
    * 2018 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines pour Le livre d'Amray
    *
    2019 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines
    * 2020 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines (annulé en raison du covid)
    * 2021 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines
    * 2022 : invité dans le cadre de la saison littéraire de Lecture en Tête pour Le silence des dieux
    * depuis 2014 :  juré du prix Littéraire du 2e roman

  • Thibault Dupont
     
    Thibault Dupont - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021

    Thibault Dupont a été reporter de guerre pour BFMTV, il a couvert de nombreux conflits en Afrique et au Moyen-Orient. Il est aujourd’hui maraîcher.