PROGRAMMATION
Lectures / entretien
-
Théâtre

Voix (in)ouïes

animées par Nadia Hachami-Lemercier

Néhémy Pierre-Dahomey avec Combats (Seuil, 2021)
croise Michèle Rakotoson avec Ambatomanga, le silence et la douleur
(Atelier des nomades, 2022) pour dire l'aberration de la colonisation

  • Néhémy Pierre-Dahomey
    (Seuil, 2021)
    Combats
     
    Néhémy Pierre-Dahomey
    (Seuil, 2021)
    Combats
    non
    Image
    Combats

    En cette année 1842, Haïti, seule république noire du monde, affronte les premières conséquences d’une curieuse dette imposée par la France. Ludovic Possible, vieux mulâtre et grand propriétaire, ouvre sur ses terres à la plaine du Cul-de-Sac, non loin de Port-au-Prince, une étrange académie dans laquelle on apprend à vivre, tresser des nattes en paille, redresser la bâtisse scolaire, autant qu’à lire, écrire et compter. Ludovic destine surtout son école à Aïda, gamine auréolée de silence et de mystère. Depuis toute petite, Aïda collectionne avec avidité les nombreuses histoires racontées par sa mère, sans jamais se décider à parler elle-même et devenir conteuse, diva populaire, reine chanterelle, comme cela semble être son destin.
    Ludovic est détesté par son demi-frère, Balthazar. Face au système agraire entretenu par l’armée, leurs méthodes divergent et ouvrent la voie à des combats sans merci – combats pour l’éducation et l’information, duels, batailles rangées de coqs et de chiens, joutes verbales et trocs d’histoires. Dans ce roman inventif et foisonnant, conte rural et politique, les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants.

    Néhémy Pierre-Dahomey a publié Rapatriés (Seuil, 2017), Prix révélation de la SGDL,Prix Carbet des lycéens de la Caraïbe et Prix Cino Del Duca, et Combats (Seuil, 2021).

    * 2018 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines pour Rapatriés
    * 2023 : invité au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines
    * 2023 - 2024 : accueilli en résidence d'écriture en Mayenne
     

  • Michèle Rakotoson
    (L'atelier des nomades, 2022)
    Ambatomanga
     
    Michèle Rakotoson
    (L'atelier des nomades, 2022)
    Ambatomanga
    non
    Image
    Ambotomanga, le silence et la douleur

    1894, la France s'apprête à envahir Madagascar. Félicien Le Guen, rempli de désirs d'aventures, quitte sa Bretagne pour rejoindre son contingent sur la Grande Ile. Tavao, esclave, porteur à Ambatomanga, vit, pendant ce temps, dans la peur tenace d'une guerre imminente. La douleur taraude le peuple malgache, replié dans le silence des dieux. Lorsque la reine Razafindrahety organise, enfin, une contre-offensive pour défendre ses terres, Tavao rejoint son maître au combat.
    Loin de sa femme, enceinte, il est confronté aux affres de la guerre. Félicien Le Guen subit, quant à lui, les stratégies des hauts fonctionnaires parisiens, ignorants des conséquences d'un assaut durant la saison des pluies. Sous une chaleur moite et brûlante, au fil de la traversée lancinante de forêts et de marécages infestés de moustiques, résonne le cri de ces jeunes soldats écrasés dans l'étau d'une colonisation naissante.

    Auteure malgache, Michèle Rakotson a publié Dadabe et autres nouvelles (Karthala, 1984), Tovonay, l'enfant du Sud (Sépia, 2010 ), Le Bain des reliques (Karthala, 1988), Elle, au printemps (Sépia, 1996), Henoÿ - Fragments en écorce (Luce Wilquin, 1998), Lalana (L'Aube, 2002), Juillet au pays (Elytis, 2007), Passeport pour Antananarivo : Tana la belle (Elytis, 2011), Madame à la campagne : Chroniques malgaches (Dodo vole, 2015) et Ambatomanga, Le silence et la douleur (Atelier des nomades, 2022).

    * 2023 : invitée au Festival du Premier roman et des Littératures Contemporaines pour Ambatomanga, Le silence et la douleur