film et débat
-
cinéville
Handicap auditif boucle magnétique

"NOTRE ENDROIT SILENCIEUX"

animé par Noé Lignel
en partenariat avec Atmosphères 53
en présence d'Elitza Gueorguieva et Aliona Gloukhova

Notre endroit silencieux d’Elitza Gueorguieva
(Les films du Bilboquet)
film documentaire, 2021, 68 min
tarif : 6 €

Le père d’Aliona Gloukhova a mystérieusement disparu en mer en 1995, près des côtes turques. Un naufrage dont on a retrouvé tous les corps sauf le sien.
Vingt ans plus tard, Aliona quitte la Biélorussie pour s’installer en France. Elle initie l’écriture d’un roman sur cette histoire, elle fabrique des souvenirs pour remplir les trous. Pour ceci elle choisit une langue trouée – le français, le sien. En même temps, elle entreprend une enquête pour essayer de mieux comprendre : combien de kilomètres faut-il parcourir pour retrouver son centre ? Si les mouvements pro-démocratiques de l’été 2020 s’étaient déroulés en 94, son père serait-il parti quand même ? Qu’est-ce qui est réel dans cette histoire recomposée de divers souvenirs fragmentés de l’enfance ?

Elitza Gueorguieva accompagne Aliona dans ce processus de deuil et d’émancipation par l’écriture
en inventant elle-même son propre langage visuel, entre rêve et réalité, poésie et mémoire

  • Aliona Gloukhova
    (Verticales, 2018)
    Dans l'eau je suis chez moi
     
    Aliona Gloukhova
    (Verticales, 2018)
    Dans l'eau je suis chez moi
    non
    Image
    Dans l'eau je suis chez moi

    Le 07 novembre 1995, alors qu’elle a onze ans, Aliona Gloukhova apprend que son père a disparu lors du naufrage d’un voilier au large de
    la Turquie. Le corps n’ayant jamais été retrouvé, comment peut-on faire son deuil ? Comment accepter l’absence et l’incertitude ?

    Entre souvenirs réels et imaginés, Aliona Gloukhova se lance sur les traces de son père. Dans l’eau je suis chez moi est un roman autobiographique qui nous plonge dans la Biélorussie de la fin des années 90. Une ode au disparu.

    Née en Biélorussie, Aliona Gloukhova a été traductrice, journaliste, enseignante et organisatrice culturelle.

    Aliona Gloukhova publie son premier roman directement en français, Dans l’eau je suis chez moi (Verticales, 2018), pour lequel elle est invitée en 2019 au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines. Suivra De l’autre côté de la peau (Verticales, 2018).

  • Elitza Gueorguieva
     
    Elitza Gueorguieva

    Elitza Gueorguieva est écrivaine, cinéaste et performeuse. Elle a réalisé plusieurs court-métrages de fiction et documentaires de création dont Notre endroit silencieux, film documentaire inspiré du premier roman d’Aliona Gloukhova, Dans l’eau je suis chez moi (Verticales, 2018). Dans ses créations, elle cherche des formes atypiques et explore les liens entre le réel et le fantasque, entre le politique et l’intime, entre l’image et le texte. Son travail est traversé par une dimension à la fois burlesque et mélancolique.

    En 2016, Elitza Gueorguieva publie son premier roman, Les cosmonautes ne font que passer (Verticales).