lecture
-
musée de la Perrine

30 ANS DE VOIX (IN)OUÏES

Lecture croisée avec Karim Kattan et Mabrouck Rachedi

Karim Kattan avec Le palais des deux collines (Elyzad, 2021)
croise Mabrouck Rachedi avec Tous les mots qu’on ne s’est pas dits (Grasset, 2022)
pour dire les entrelacs des histoires familiales.

  • Karim Kattan
    (Elyzad, 2021)
    Le palais des deux collines
     
    Karim Kattan
    (Elyzad, 2021)
    Le palais des deux collines
    oui
    Image
    Le palais des deux collines

    Faysal retourne à Jabalayn, son village natal en Palestine. Issu d'une famille bourgeoise décimée, il vit dans le palais des deux collines où ressurgissent le fantôme de sa grand-mère, les secrets de ses proches ainsi que son propre passé. Alors que le pays est envahi par les colons israéliens, Faysal reste enfermé chez lui, perdant peu à peu le sens de la réalité.

    Le palais des deux collines est une plongée douloureuse et sensible dans la mémoire d’une famille, d’un peuple, d’un pays. 

     

    Né à Jérusalem, Karim Kattan est écrivain et docteur en littérature comparée.

    En 2017, Karim Kattan publie un recueil de nouvelles, Préliminaires pour un verger futur (Elyzad), pour lequel il est invité en 2018 au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines. Le palais des deux collines (Elyzad, 2021) est son premier roman, pour lequel il a obtenu le Prix des cinq continents de la francophonie.

     

  • Mabrouk Rachedi
    (Grasset, 2022)
    Tous ces mots qu'on ne s'est pas dits
     
    Mabrouk Rachedi
    (Grasset, 2022)
    Tous ces mots qu'on ne s'est pas dits
    non
    Image
    Tous ces mots qu'on ne s'est pas dits

    Tous les mots qu’on ne s’est pas dits est une fresque sociale, politique et personnelle dans laquelle l’auteur dresse le portrait d’une famille aux visages multiples, entre l’Algérie et la France, entre immigration, devoir de mémoire et quête d’identité.

    Mabrouck Rachedi est romancier et essayiste.

    Mabrouck Rachedi a publié six livres dont un premier roman, Le poids d’une âme (Lattès, 2006), Prix des lycéens "Coup de cœur de coup de soleil", pour lequel il est invité en 2007 au Festival du Premier Roman, Éloge du miséreux (Michalon, 2007), Le petit Malik (Lattès, 2008), La petite Malika (Lattès, 2010), co-écrit avec Habiba Mahany, Tous les hommes sont des causes perdues (L'Åge d'homme, 2015) et Tous les mots qu'on ne s'est pas dits (Grasset, 2022).
    Il a également écrit des romans jeunesse.