Menu

Marc Alexandre Oho Bambe

  • (Calmann-Lévy, 2023)
    Souviens-toi de ne pas mourir sans avoir aimé
     
    Marc-Alexandre Oho-Bambe
    (Calmann-Lévy, 2023)
    Souviens-toi de ne pas mourir sans avoir aimé
    non
    Image
    Souviens-toi de ne pas mourir sans avoir aimé

    Jaromil a le Jazz à l’âme.
    Un jour, il reçoit dans sa boîte aux lettres un colis contenant un courrier, des cassettes audio, un disque, Mo’ Better Blues, et la photo d’un homme qui lui ressemble trait pour trait, seul héritage du père qu’il n’a pas connu. Bouleversé, il part en quête de réponses, et écrit à sa fille, pour lui dire. Tout lui dire.
    Conçu comme un récital de jazz, cet objet littéraire hors-norme efface les frontières entre poésie et roman, et offre un regard poignant sur la paternité, l’absence, la solitude et l’amour.

    Marc Alexandre Oho Bambe a publié Diên Biên Phù (Sabine Wespieser, 2018), Prix Louis Guilloux 2018, Prix du Premier Roman de la ville de Chambery 2019, Prix des lecteurs de la ville de Villejuif 2019, Prix Emmanuel Roblès 2019 et Prix Étincelles 2019, ADN (Afriques Diaspora Négritude) (poésie) (La Cheminante, 2009), Le Chant des possibles (poésie) (La Cheminante, 2014), Prix Fetkann de poésie 2014 et Prix Paul Verlaine de l’académie Française 2015), Résidents de la République (essai) (La Cheminante, 2016), De terre, de mer, d’amour et de feu (Mémoire d'encrier, 2017), Prix de la Ville de Valognes 2017, Ci-gît mon cœur (La Cheminante, 2018), Fragments (Bernard Chauveau, 2019), Les lumières d'Oujda (Calmann-Lévy, 2020), La vie poème (Mémoire d'encrier, 2022) et Souviens-toi de ne pas mourir sans avoir aimé (Calmann-Lévy, 2023).

    * 2019 : sélectionné au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines pour son premier roman Diên Biên Phù
    * 2021 : sélection Prix Littéraire du 2e roman pour Les lumières d'Oujda
    * 2022 : invité dans le cadre de la saison littéraire pour Les lumières d'Oujda

    non
    Image
    La vie poème
    La vie poème
    (Mémoire d'encrier, 2022)

    Plus d'infos

    Tout
    Tout peut
    Tout peut être annulé
    Sauf nous
    Et nos cœurs qui débordent
    Pour prêter main tendre
    à l'avenir

    La vie poème est une célébration de la parole poétique : quête de lumière, d’amour et de silence. Le poème cultive le champ des possibles. À la fois spectacle, chant et pain du jour, La vie poème est une invitation fête à habiter poétiquement le monde, à porter le poème dans sa voix, et dans sa vie au quotidien. C’est un chemin d’écriture, une musique de mots pour interpeller demain.
    « La poésie nous dicte noble conduite, nous dit de revivre à hauteur de femmes et d’hommes, juste debout ».

    non
    Image
    Les lumières d'Oudja
    Les lumières d'Oujda
    (Calmann-Lévy, 2020)

    Plus d'infos

    Après avoir tenté l'aventure à Rome, le héros est rapatrié au Cameroun, son pays natal. En quête de sens, porté par l'amour de Sita, sa grand-mère, il s’engage
    dans une association qui lutte pour éviter les départs « vers les cimetières de sable et d’eau ». Au Maroc, il rencontre le père Antoine, qui accueille des réfugiés,
    et Imane, dont il ne lâchera plus la main. Au rythme de cette épopée chorale lumineuse, les parcours s’enchevêtrent, les destins s’entremêlent, entre l’Afrique mère fondamentale et l’Europe terre d’exils. La voix et le phrasé uniques de Marc Alexandre Oho Bambe effacent les frontières entre roman, poésie et récit initiatique.

    non
    Image
    Diên Biên Phù
    Diên Biên Phù
    (Sabine Wespieser, 2018)

    Plus d'infos

    Alexandre, ancien soldat de la France coloniale, est de retour au Vietnam vingt ans après la défaite de Diên Biên Phù, dans l’espoir d’y retrouver l’amour de sa vie. Au rythme de ses balades et rencontres, Alexandre se souvient de l’horreur et de l’absurdité de la guerre, de sa rencontre avec Maï Lan, son amitié avec Diop, son retour en France.
    Entre prose et poésie, Marc Alexandre Oho Bambe nous offre un roman d’amour et de guerre, une réflexion sur l’impérialisme français.