Grand entretien
-
La passerelle
Handicap auditif boucle magnétique

YAMEN MANAÏ : UNE PLUME FOUGUEUSE

L'invité de Wilfried N'Sondé
animé par Wilfried N'Sondé

« Yamen Manaï incarne une voix originale et nécessaire qui nous vient de l’intérieur
du monde arabo-musulman. Sa plume déploie un flux narratif, tantôt poétique,
tantôt d’un réalisme incisif et sans concession ; son dernier roman, Bel abîme,
en est une magistrale illustration. » Wilfried N’Sondé

  • Yamen Manaï
    (Elyzad, 2021)
    Bel abîme
     
    Yamen Manaï
    (Elyzad, 2021)
    Bel abîme
    non
    Image
    Bel abîme

    Yamen Manai nous conte avec fougue le cruel éveil au monde d’un adolescent révolté par les injustices. Heureusement, il a Bella. Entre eux, un amour inconditionnel et l’expérience du mépris dans cette société qui honnit les faibles jusqu’aux chiens qu’on abat « pour que la rage ne se propage pas dans le peuple ».
    Mais la rage est déjà là.

    Yamen Manaï est né à Tunis.

    Yamen Manaï a publié quatre romans aux éditions Elyzad : La marche de l’incertitude (2010), Prix lycéen Coup de soleil, La Sérénade d’Ibrahim Santos (2011), Prix Alain Fournier, Prix Biblioblog et Prix de la Bastide, pour lequel il est invité en 2018 au Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines, L’Amas ardent (2017), Prix des Cinq Continents de la francophonie, Grand Prix du roman métis et Prix du livre Lorientales, et Bel abîme (2021).

    Yamen Manaï construit ses romans comme des contes philosophiques emprunts d’actualité. Il interroge les ressorts de la modernité et de la liberté politique, et mène une réflexion sur les dictatures, la technologie et ses limites, le fanatisme religieux et l’écologie.